Ce forum est destiné à une approche du chien basée sur l’observation du monde canin, sur l’écoute mutuelle, sur le respect de son monde...mais aussi sur l’investissement du maitre !

Pour l’éducation du chien, ce compagnon de vie, nous cherchons à lui faire comprendre ce que nous attendons de lui, sans leurres, ni jouets, ni friandises, sans moyens coercitifs (collier halti, à pointe, vary...etc) simplement grâce à notre gestuelle, avec nos mots, nos demandes, avec nos caresses, en prenant en compte nos émotions, ainsi que ce que montre le chien...en nous remettant en question aussi et en essayant de repérer nos incohérences !
Sur ce forum, vous ne trouverez pas de conseils pour le “assis-coucher-pas bouger”...vous ne trouverez pas de conseils pour bien travailler à la friandise (ou au clicker)...nous cherchons plutôt à comprendre son comportement pour mieux vivre en harmonie avec lui, dans la vie de tous les jours...pour une relation complice et un plaisir partagé !

Nous cherchons à vous faire prendre conscience de l’impact de votre gestuelle, de vos émotions,… sur votre compagnon.

Notre approche repose aussi sur la sociabilité du chien : interactions des chiens entre eux…

Moi, c'est Nestor...

Toutes les questions, observations concernant l'éducation, la rééducation, les comportements de nos amis à quatre pattes
Avatar de l’utilisateur
Cath
Messages : 4646
Enregistré le : ven. nov. 11, 2011 7:14 pm
Localisation : Les Abatilles

Re: Moi, c'est Nestor...

Messagepar Cath » jeu. oct. 05, 2017 11:54 am

Voila Nestor... mais pas terrible : la collerette, ce n'est pas très photogénique ! En plus, l'approcher suffisamment avec le smartphone à la main, c'est du sport.
Donc, le meilleur moment, c'est quand il somnole. Pour ce faire, deux endroits au choix :
Dans mon bureau, sur un coussin

Image

ou dans le couloir, dans son panier

Image

Sur cette seconde photo, on voit vaguement qu'il est bien tricolore : les petits ronds feu (je ne sais pas le nom) au-dessus des yeux, comme un beauceron (ou comme Iago, su vous le connaissez), mais moins marqués.
Et puis, on voit surtout ce qui fait son charme : cette raie blanche médiane bien droite, du bout du nez au haut du front.

Après déjeuner, je reviens vous raconter nos premiers jours ensemble, et mes modestes progrès pour le comprendre et me faire comprendre de lui.
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre,
ni de réussir pour persévérer.

Avatar de l’utilisateur
gbsiéti
Messages : 1362
Enregistré le : mar. août 19, 2014 8:39 pm

Re: Moi, c'est Nestor...

Messagepar gbsiéti » jeu. oct. 05, 2017 12:00 pm

Oh mais c'est un noir tricolore!! Ce sont les meilleurs Cath!!
Il a une bonne tête Nestor, une tête de vrai gentil.

Avatar de l’utilisateur
mitee
Messages : 2964
Enregistré le : ven. avr. 29, 2016 10:27 am
Localisation : sud du 92

Re: Moi, c'est Nestor...

Messagepar mitee » jeu. oct. 05, 2017 12:40 pm

elle est gigantesque cette collerette ! :lol: pov tête d'ampoule !

un article d'un véto a la plume que j'aime beaucoup d'ailleurs http://www.boulesdefourrure.fr/index.ph ... e-la-honte :lol:
"mes loulous"

Avatar de l’utilisateur
maymay
Messages : 842
Enregistré le : lun. févr. 15, 2016 12:23 pm
Localisation : Bruxelles

Re: Moi, c'est Nestor...

Messagepar maymay » jeu. oct. 05, 2017 12:54 pm

Cath a écrit :Après déjeuner, je reviens vous raconter nos premiers jours ensemble, et mes modestes progrès pour le comprendre et me faire comprendre de lui.

On attend avec impatience, tu n'as pas intérêt à oublier ! :)

Avatar de l’utilisateur
Cath
Messages : 4646
Enregistré le : ven. nov. 11, 2011 7:14 pm
Localisation : Les Abatilles

Re: Moi, c'est Nestor...

Messagepar Cath » jeu. oct. 05, 2017 2:02 pm

Chose promise...

C'est quoi, Nestor ???
Alors là, bonne question !
D'après la SPA, "croisé anglo". Bon, moi, je veux bien, sauf que... j'ai regardé sur Internet, il y a plusieurs sous-catégories dans les anglo-français, du grand tricolore (60 à 70 cm de haut, et 30 à 35 kilos) à l'anglo-français de petite vénerie, 48-56 cm et 25-27 kilos... Et le Nestor, il doit faire (là il dort, vais pas le réveiller pour le mesurer) une cinquantaine de cm, et lundi, il était à 14 kilos sur la balance de la véto. Bon, d'accord, il sera mieux à 15 ou 16, mais... au-delà de 18, faudra le mettre au régime.
Moi, je trouve qu'il a plutôt l'air d'un croisement beagle / lévrier. Quant à la véto, elle l'a immédiatement identifié comme "petit Taïaut légèrement prognathe" : ça lui va très bien !

Nestor et le reste du monde
- les voitures (en mouvement) : j'aimerais que ça lui fasse un peu peur ! il semble n'avoir aucune idée du danger que ça peut représenter.
- le mobilier urbain (poubelles, lampadaires, plots de chantier...) : s'en désintéresse totalement, une fois qu'il a reniflé pour voir s'il y avait des odeurs intéressantes.
- les chats : sais pas, on n'en a pas encore rencontré.
- les chiens : irait très volontiers vers les autre poilus, y compris des plus gros que lui et/ou qui lui aboient dessus (dont une passablement agressive qui, d'après ses voisins, a déjà mordu d'autres poilus)
- les humains : c'est là que le bât blesse. Ça va de la prudence craintive envers les femmes à la terreur panique envers les hommes, et ça s'étend aux vélos, trottinettes et autres trucs avec des humains.

Nestor à la maison
En 4 jours, il a bien commencé à prendre ses marques : à l'aise dans la cuisine (trop : l'ai surpris les deux antérieurs sur la table, et le nez en direction d'une assiette que je croyais hors de portée...) et dans mon bureau ; ne s'aventure pas trop dans ma chambre : quand il est sur le seuil, y a un monstre à collerette au fond qui lui fait face :lol: . Explore un peu le séjour, où il renifle encore et encore la carpette sur laquelle Jules passait le plus clair de son temps.
J'ai sécurisé la partie arrière du jardin en renforçant les portillons, si bien que je peux l'y laisser aller en libre (en gardant un oeil sur lui, quand même !). Va falloir que je donne un coup de râteau : il bouffe les glands. S'est repéré deux ou trois coins discrets pour les crottes, et arrose indistinctement.
Que ce soit dans la maison ou au jardin, il se désintéresse des objets (pots de fleurs, chaussures...), dès lors que ce n'est pas comestible : avait piqué, par curiosité semble-t-il, un paquet de kleenex poche, l'a abandonné sans y avoir touché. Promène de temps en temps son doudou (un vieux T-shirt) ou ses coussins, suçote mais ne déchiquette pas. Et, curieusement, se désintéresse totalement du bois de cerf.

Nestor et la bouffe
Suis effarée par la quantité de nourriture qu'il avale ! Quant il n'aura plus de collerette, j'envisage de le passer au self. Pour l'heure, je regarnis régulièrement sa gamelle, par petites quantités. Mange de bon appétit ses croquettes, mais commence à bouder les pilules... sauf si dans un morceau de fromage ou de gâteau.
A très vite trouvé comment me faire comprendre que la gamelle est vide...
Reste quand même craintif : il prend dans la gamelle ou dans ma main, mais recule aussitôt pour manger, comme s'il avait peur qu'on lui reprenne.

Nestor en promenade
Vaste sujet, qui fera donc l'objet d'un prochain épisode.

Nestor et moi
Apparemment, il n'a pas encore vraiment pigé que Nestor, c'était lui. Mais il semble avoir admis que j'étais son humaine : il a encore des mouvements de recul si je l'aborde de face (j'évite donc, mais pas toujours possible), mais commence à apprécier les caresses, en particulier sur les babines, et se laisse manipules, parfois sans enthousiasme, mais toujours sans crainte.
Rappel : nul. Mais surveille mes déplacements, mine de rien, et manifeste joie ou soulagement (suis pas capable de savoir) quand il me "retrouve", après 3 minutes au jardin sans lui par exemple.

Là, je vais devoir aller faire une course, et donc, le laisser seul à la maison un moment : vais sécuriser, interdire le séjour (trop fragile) et faire au plus vite... on verra bien !
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre,
ni de réussir pour persévérer.

Avatar de l’utilisateur
doggy
Messages : 762
Enregistré le : ven. nov. 11, 2011 3:31 pm

Re: Moi, c'est Nestor...

Messagepar doggy » jeu. oct. 05, 2017 2:13 pm

Bienvenue au club, on a des loulous qui demandent un gros travail de rééducation! Ils se sont dis "tiens, on va tomber sur ces humaines, ça va les faire bosser un peu!! :120: " :95:

Il faut du temps pour que Nestor se dévoile, mais c'est déjà pas mal, en plus de la castration qui amène la collerette...le départ dans sa nouvelle vie n'est quand même pas évident, en plus de ce qu'il est, lui, en tant qu'individu!
Et pour les soucis vis à vis de l'humain, il va falloir travailler, en longe, de loin pour commencer, puis évoluer en fonction de ce que lui, montre...enfin, tu connais! ;)
Mais tu as le terrain qui devrait bien aider aussi! :114:
Caresses à Nestor! :103: ou doux regard et tendre sourire de loin plutôt! ;)
Parfois on regarde les choses telles qu'elles sont en se demandant pourquoi, parfois on les regarde telles qu'elles pourraient être en se disant pourquoi pas...

Avatar de l’utilisateur
Billye
Messages : 1933
Enregistré le : jeu. oct. 23, 2014 8:37 am

Re: Moi, c'est Nestor...

Messagepar Billye » jeu. oct. 05, 2017 4:50 pm

Une description très complète qui montre une humaine qui fait drôlement attention à son chien. Il va être heureux Nestor et se détendre c'est obligé!!!

Avatar de l’utilisateur
Cath&Co
Messages : 1302
Enregistré le : lun. sept. 05, 2016 5:41 pm
Localisation : La Rochelle

Re: Moi, c'est Nestor...

Messagepar Cath&Co » jeu. oct. 05, 2017 6:27 pm

Nestor , on te devine déjà petit père !
Pas simple à encaisser , Cath , le recul du chien craintif quand on s'approche.... ça serre le coeur .

Rhooo cette photo collerette .... un chien lampadaire ! :lol: mais elle ne ternit pas ta beauté , on devine la finesse et l'élégance ...

Avatar de l’utilisateur
Cath
Messages : 4646
Enregistré le : ven. nov. 11, 2011 7:14 pm
Localisation : Les Abatilles

Re: Moi, c'est Nestor...

Messagepar Cath » jeu. oct. 05, 2017 6:38 pm

Merci, vous allez me faire rougir :oops:

Nouveau chapitre : Promenons-nous dans les bois

Ben non, en fait, dans les rues du quartier : tant qu'il aura des points et une collerette, pas question d'aller dans les fourrés, ni même dans l'herbe haute, on reste sur un sol nu.
Premier étonnement, pour moi : j'étais habituée à Jules, qui commençait à s'agiter le matin dès que j'allais à la salle de bain, et devenait intenable si jamais on ne partait pas dès que j'étais habillée (par exemple, si j'attendais un ouvrier) : d'ailleurs, il était tellement fana de promenade que, le jour où il n'a plus pris plaisir à manger et à sortir, j'ai compris que la vie n'avait plus d'intérêt pour lui...
Nestor, au contraire, est content d'aller au jardin le matin quand j'ouvre la maison en me levant, mais après, il ne manifeste aucune envie de sortir : en fait, il faut que je le mette en longe pour qu'il me suive, "on va promener", ça le laisse de marbre.
Bien sûr, j'essaie de rester à distance "raisonnable' des gens, mais ce n'est pas toujours facile : j'ai beau leur expliquer qu'il sort juste de la SPA et qu'il est craintif, comme il est petit, mignon, et visiblement tout sauf agressif, y en a toujours des qui veulent "le rassurer" en s'approchant pour le caresser :roll:
Sinon, ça ne se passe pas trop mal avec les femmes, et avec les gens qui l'ignorent : il reste à distance, mais j'ai pu, par exemple, renseigner un couple de promeneurs en leur montrant le chemin sur leur plan.

Trois rencontres mémorables, quand même :

La Terreur des Batignolles
Première sortie, arrive vers nous un voisin, très gentil et plein de bons sentiments envers Nestor, qui lui rappelle son chien mort de vieillesse il y a quelques mois (il m'a d'ailleurs demandé des renseignements sur la SPA, la vue de Nestor l'ayant conforté dans son envie de reprendre un poilu). Mais... physiquement, c'est plutôt le genre pilier de rugby. Et là, d'aussi loin qu'il l'a vu, mon Nestor en panique intégrale, dos rond, queue sous le ventre, tirant et faisant des bonds comme un perdu pour fuir ce "danger"... Heureusement, le voisin a eu le bon réflexe : il est aussitôt passé sur le trottoir d'en face, et s'est éloigné au plus vite. Ouf !

Les trottinettes :
Voir chapitre suivant

Mademoiselle Gloria
C'est une charmante yorkshire, qui venait toujours à son portail quand je passe, chercher des caresses et un bisou. Sauf qu'hier, elle nous a aboyé dessus (ce qui n'a pas perturbé Nestor le moins du monde). Ce matin, on y re-passe, la Miss arrive en piaillant, je lui dis "eh quoi, tu ne me reconnais pas ?", du coup, elle vient me dire bonjour. Arrive alors (toujours de leur côté du portail) son maître, qui la prend dans ses bras pour qu'elle puisse me faire des bisous, et on commence à papoter : du coup, Nestor a dû se dire qu'il n'y avait pas de danger : il est resté en retrait, mais il a fini par s'asseoir, ce qui me semble être le signe qu'il n'avait plus peur. Que du bonheur !
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre,
ni de réussir pour persévérer.

Avatar de l’utilisateur
Cath
Messages : 4646
Enregistré le : ven. nov. 11, 2011 7:14 pm
Localisation : Les Abatilles

Re: Moi, c'est Nestor...

Messagepar Cath » jeu. oct. 05, 2017 7:09 pm

[quote= "Cath&Co"]Rhooo cette photo collerette .... un chien lampadaire ! :lol: [/quote]
N'exagérons rien : tout au plus lampe de bureau ! :idea:

Et encore un nouveau chapitre (vous allez finir par vous en lasser...) : Calamity Nestor

Premier épisode, comme précédemment annoncé (un vrai feuilleton, je vous dis) :

Les Trottinettes
Hier, on part en promenade sur un trottoir qui comporte aussi une piste cyclable : je l'avais choisi (l'enfer est décidément pavé de bonnes intentions) parce qu'il est très large, et séparé de la chaussé par une haie.
Tout allait bien, le Nestor furetait et reniflait sous la haie, mais arrive un groupe : deux grands-mères et... deux gamins à trottinette. Je me mets le plus sur le côté possible, je raccourcis la longe, et je leur demande de passer calmement, ce qu'ils commencent à faire. Sauf que mon poilu prend peur, veut se reculer plus encore en profitant d'un portail ouvert, et... tire tant et si bien que le mousqueton de la longe casse.
:100: le Nestor, libre désormais, file dans le jardin. Je referme aussitôt le portail derrière moi pour qu'il ne puisse plus ressortir, et je le rappelle... mais en vain : Monsieur visite. Alertés, les propriétaires sortent de la maison : je me confonds en excuses, leur explique la situation... heureusement, j'ai affaire à des gens compréhensifs et intelligents : l'homme et sa gamine rentrent, la femme, à ma demande, essaie de contourner Nestor pour le rabattre vers moi : je me garde bien d'avancer, sachant que ça ne fera que l'inciter à pénétrer plus avant dans le jardin.
Donc, la jeune femme fait le tour de la maison, et... je la vois revenir tenant Nestor par le collier : il s'était réfugié dans un angle, elle a pu l'attraper en douceur. J'y vais, je le rattache avec un solide noeud à l'autre bout de ma longe, je me confonds en remerciements...
Nestor n'a pas l'air trop traumatisé, mais moi, j'ai eu une sacrée frousse !

Le Sansevieria
Cet après-midi, j'ai dû laisser Nestor seul à la maison, pour la première fois.
Bien sûr, j'ai sécurisé les lieux (enfin, j'ai cru :mrgreen: ), et je lui ai dit "tu attends, je reviens". Mais ça n'a pas grand sens pour lui... et comment pratiquer régulièrement l'exercice de la barrière, avec un chien qui peut passer des heures dans son panier pendant que je suis dans une autre pièce, ou au jardin ???
Bref, une petite demi-heure après, je reviens. Un peu étonnée, quand même, que Nestor ne se précipite pas vers moi :165:
Et là, je l'entends couiner (pas un aboiement franc, plutôt un petit jappement : ne me demandez pas comment il avait réussi ce tour de force :120: , mais
- il avait poussé la porte (elle ferme mal, de l'extérieur) pour aller dans les pipirooms
- il avait plus ou moins refermé la porte sur lui, probablement d'un coup de fesses ou de collerette
- il se retrouvait donc pratiquement enfermé dans lesdits pipirooms
- il avait renversé un petit meuble léger en plastique où je range les réserves de PQ (rien de cassé=
- il avait fait tomber le pot (en plastique, toujours pas de casse) du sansevieria qui se trouvait sur le meuble du panier à linge sale
- il y avait donc pas mal de terre au sol...
J'avoue que ça ne m'a même pas fichue en colère, tellement c'était inattendu !
Quant à Nestor, je crois qu'il n'a toujours pas compris pourquoi il ne s'était pas pris une rouste de première.
Enfin, ça m'aura appris deux choses :
- ne jamais sous-estimer sa capacité à faire des c...ies
- qu'il n'avait pas peur du balai

Sur ce, je vais re-remplir sa gamelle, essayer de lui faire avaler ses médocs en douceur, et aller me restaurer, pour reprendre des forces !
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre,
ni de réussir pour persévérer.


Retourner vers « Education, Rééducation, Comportement »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité