Ce forum est destiné à une approche du chien basée sur l’observation du monde canin, sur l’écoute mutuelle, sur le respect de son monde...mais aussi sur l’investissement du maitre !

Pour l’éducation du chien, ce compagnon de vie, nous cherchons à lui faire comprendre ce que nous attendons de lui, sans leurres, ni jouets, ni friandises, sans moyens coercitifs (collier halti, à pointe, vary...etc) simplement grâce à notre gestuelle, avec nos mots, nos demandes, avec nos caresses, en prenant en compte nos émotions, ainsi que ce que montre le chien...en nous remettant en question aussi et en essayant de repérer nos incohérences !
Sur ce forum, vous ne trouverez pas de conseils pour le “assis-coucher-pas bouger”...vous ne trouverez pas de conseils pour bien travailler à la friandise (ou au clicker)...nous cherchons plutôt à comprendre son comportement pour mieux vivre en harmonie avec lui, dans la vie de tous les jours...pour une relation complice et un plaisir partagé !

Nous cherchons à vous faire prendre conscience de l’impact de votre gestuelle, de vos émotions,… sur votre compagnon.

Notre approche repose aussi sur la sociabilité du chien : interactions des chiens entre eux…

Le chien et son philosophe

Pour parler de tout et de rien...
Avatar de l’utilisateur
basile_one
Messages : 1874
Enregistré le : jeu. oct. 03, 2013 7:53 pm

Le chien et son philosophe

Messagepar basile_one » dim. oct. 25, 2015 9:29 pm

J'ai commencé le livre mentionné en titre et écrit par Martin (prononcer Martine) Balluch. C'est un Autrichien, ardent défenseur de la cause animale. Il s'est engagé entre autre contre les " fabriques d'animaux". Dans son livre il argumente pour les droits des animaux et pour leur droit à l'autonomie. Il informe aussi sur sur les dernières découvertes scientifiques en matière de conscience de soi pour les animaux ( en particulier le chien).

Son chien se nomme Kuksi (prononcer Kouksi) et les deux passent environs 100 jours par an dans la nature. Dans des forêts, soit en Scandinavie, soit dans les Carpattes, etc. Je cite: " chaque jour que je ne passe pas dans la nature est un jour perdu". Inutile de vous dire qu'il a cessé les cours d'éducation canine après 4 leçons et qu'il a une très belle relation avec son chien. ;)

Pour ceux, celles qui ne parlent pas Allemand je vais essayer de vous traduire quelques passages intéressants. Mais patience. C'est ardu. :125:

Avatar de l’utilisateur
Billye
Messages : 1630
Enregistré le : jeu. oct. 23, 2014 8:37 am

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar Billye » lun. oct. 26, 2015 9:04 am

Merci de bien vouloir nous traduire qq passages, c'est très gentil de ta part. Dommage que je ne parle pas allemand!!!!

mimke
Messages : 324
Enregistré le : lun. déc. 09, 2013 1:14 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar mimke » mar. oct. 27, 2015 4:24 pm

Oui, ça a l'air captivant! Merci Basile_one, ce serait en effet bien sympa de nous en traduire quelques passages!

Avatar de l’utilisateur
chance
Messages : 5973
Enregistré le : sam. nov. 12, 2011 7:47 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar chance » mer. oct. 28, 2015 5:50 pm

J'attends aussi la suite avec impatience, ce livre a l'air "énoorme"' :120:

Avatar de l’utilisateur
basile_one
Messages : 1874
Enregistré le : jeu. oct. 03, 2013 7:53 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar basile_one » mer. oct. 28, 2015 10:00 pm

Bon alors je ne vais pas vous faire attendre trop longtemps. J'en suis donc au début. Martin Balluch raconte le début de son histoire avec Kuksi.

"Quand nous nous sommes rencontrés Kuksi était très jeune. La question de son éducation se posait. Une éducation basée sur la dominance n'entrait pas en ligne de compte pour moi. Je me suis laissé tenter par une méthode dite douce. J'´y ai appris à me promener avec un sachet rempli de friandises et à renforcer positivement chaque comportement qui me plaisait, à ignorer tous les comportements qui m'énervaient. Le principe de cette façon de faire est le conditionnement, sur la base du Béhaviorisme. Le comportement du chien est réduit à la théorie "stimulus - réponse". Les directives sont données avec le moins d'émotions possibles, pour qu'elles soient reproductibles à l'identique. On ne doit pas serrer le chien dans ses bras ou le caresser, parce que ça le stresserait trop et, sous stress un chien ne peut être conditionné.
J'ai arrêté ce cours après 3 leçons. Après des années passées avec des chiens je trouvais ça complètement inadapté de ne pas pouvoir tabler sur une communication émotionnelle avec mon chien, de lui imposer un lavage de cerveau par le conditionnement et de le formater selon ma volonté. Bien plus, je. considérait que mon devoir en prenant un jeune chien était bien plus de l'aider à développer sa personnalité. Il devait avoir la possibilité de faire un maximum d'expériences et de pouvoir agir de façon indépendante pour acquérir une confiance en soi qui lui donne la possibilité de résoudre les problèmes de la vie. Chez les êtres humains on appelle ça une éducation non-directive."

P.S. J'ai traduit comme je parle, avec des mots simples. J'espère que c'est bien compréhensible. Sinon faites-le moi savoir.

Education non-directive: je vous invite à faire un tour sur Wikipedia. C'est intéressant.

Avatar de l’utilisateur
Billye
Messages : 1630
Enregistré le : jeu. oct. 23, 2014 8:37 am

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar Billye » mer. oct. 28, 2015 11:08 pm

Merci, j'adore déjà!!!

Avatar de l’utilisateur
chance
Messages : 5973
Enregistré le : sam. nov. 12, 2011 7:47 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar chance » mer. oct. 28, 2015 11:13 pm

Rooooooooh,continue, c'est génial ce livre!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Educ non directive? Ok, je te dis quoi demain,bonne nuit!

Pour l'éduc positive douce et blablablaaa:
je m'amuse à faire cela avec deux poilus en ce moment, et j'ai joué à comparer:
Gary, au bonbon, perd un peu sa réflexion!
A la caresse , il est plus net dans sa tète ...
Robin, il m'a regardée indigné: "mais, mais !tu essayes de m'acheter!"
Dingue l'intelligence des poilus quand on veut bien écouter!!!

Et je te rajoute Bart, le nanou, plus sensible à la voix que à la carotte!

Les poilus veulentbien jouer à faire le con un moment pourvu que cela reste une plaisanterie!

Avatar de l’utilisateur
chance
Messages : 5973
Enregistré le : sam. nov. 12, 2011 7:47 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar chance » mer. oct. 28, 2015 11:21 pm

Ceci?J'ai aussi lu le wikip.

http://www.icem-freinet.fr/archives/tv/30-31/28-30.pdf


En fait c'est l'école Freinet, souvent mal comprise et mal appliquée, c'est cela?

Avatar de l’utilisateur
basile_one
Messages : 1874
Enregistré le : jeu. oct. 03, 2013 7:53 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar basile_one » sam. oct. 31, 2015 9:17 pm

chance a écrit :Rooooooooh,continue, c'est génial ce livre!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Educ non directive? Ok, je te dis quoi demain,bonne nuit!

Pour l'éduc positive douce et blablablaaa:
je m'amuse à faire cela avec deux poilus en ce moment, et j'ai joué à comparer:
Gary, au bonbon, perd un peu sa réflexion!
A la caresse , il est plus net dans sa tète ...
Robin, il m'a regardée indigné: "mais, mais !tu essayes de m'acheter!"
Dingue l'intelligence des poilus quand on veut bien écouter!!!

Et je te rajoute Bart, le nanou, plus sensible à la voix que à la carotte!

Les poilus veulentbien jouer à faire le con un moment pourvu que cela reste une plaisanterie!


Chance je continue, je continue dès que je peux.
Cool tes observations :)

Avatar de l’utilisateur
basile_one
Messages : 1874
Enregistré le : jeu. oct. 03, 2013 7:53 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar basile_one » sam. oct. 31, 2015 9:28 pm

L'école Freineit: je ne sais pas si c'est exactement cela. A mon avis il cite cette méthode pour situer sa ligne. Si j'ai bien compris le livre ne traite pas l'éducation canine en particulier. C'est plutot un plaidoyer pour le droit à l'autonomie et les droits tout court pour le chien. À suivre...Je découvre le livre en même temps que vous.

Et tiens voilà la suite de sa réflexion sur l'éducation:

"Kuksi n'a jamais été conditionné à des commandements. Il n'a non plus jamais été puni. Et pourtant je peux lui demander de venir, ou de ne pas partir, et de se tenir à nos règles de vie en société. Non-directif ne signifie pas laisser faire les chiens où les enfants tout ce qu'ils veulent. Au contraire. Puisque je ne peux pas le commander, je dois beaucoup plus m'investir dans notre relation et communiquer avec lui sur un niveau d'égal à égal. Si je demande à Kuksi de venir, il va le faire, à moins qu'il aie une autre priorité. Il doit aussi avoir le sentiment que ma demande fait sens. Ils ignore les commandements inutiles. Et il a raison. Il n'est plus un enfant.

L'idée qu'un chien (ou un enfant) suive mes règles ou mes directives parce qu'il a peur me consterne. Quelle genre de relation y aurait-il alors entre nous? Comment la confiance peut-elle s'installer dans la peur? En conséquence le fait d'imposer ma volonté par la terreur n'entre pour moi pas en ligne de compte. Ceci dit je peux quand même établir des limites, dire que je ne veux pas ceci ou cela. Le chien apprend les règles d'une vie sociale simplement, parce qu'il est très attentif aux sentiments de ses partenaires sociaux. C'est pour cette raison qu'il est très important de montrer ses sentiments au chien, et pas seulement quand nous sommes joyeux ou gais, mais aussi quand on se sent blessé, voire contrarié. Les chiens ne s'intéressent pas seulement à ce que nous faisons mais surtout à ce que nous ressentons. C'est grâce à cela qu'ils peuvent apprendre à comprendre si une action est bénéfique ou au contraire nuisible pour la communauté .

De cette façon Kuksi a développé de grandes compétences sociales. C'est pratiquement impossible de se disputer avec lui. Et ceci n'est pas seulement valable pour nous deux, mais aussi pour les rencontres avec ses congénaire. Kuksi est pratiquement toujours détaché. La plupart des gens qui nous croisent tirent sur la laisse de leur chien et changent de trottoir, comme si un combat à mort allait avoir lieu. En fait Kuksi ne s'est jamais vraiment battu avec un autre chien. Presque toutes les rencontres se passent bien. Dans de rares exceptions il y a des grognements, des poils qui se dressent et on se sépare sans aucune blessure. Ju suis convaincu que la laisse est responsable de tensions qui n'auraient pas lieu d'être."


Retourner vers « Divers »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité