Ce forum est destiné à une approche du chien basée sur l’observation du monde canin, sur l’écoute mutuelle, sur le respect de son monde...mais aussi sur l’investissement du maitre !

Pour l’éducation du chien, ce compagnon de vie, nous cherchons à lui faire comprendre ce que nous attendons de lui, sans leurres, ni jouets, ni friandises, sans moyens coercitifs (collier halti, à pointe, vary...etc) simplement grâce à notre gestuelle, avec nos mots, nos demandes, avec nos caresses, en prenant en compte nos émotions, ainsi que ce que montre le chien...en nous remettant en question aussi et en essayant de repérer nos incohérences !
Sur ce forum, vous ne trouverez pas de conseils pour le “assis-coucher-pas bouger”...vous ne trouverez pas de conseils pour bien travailler à la friandise (ou au clicker)...nous cherchons plutôt à comprendre son comportement pour mieux vivre en harmonie avec lui, dans la vie de tous les jours...pour une relation complice et un plaisir partagé !

Nous cherchons à vous faire prendre conscience de l’impact de votre gestuelle, de vos émotions,… sur votre compagnon.

Notre approche repose aussi sur la sociabilité du chien : interactions des chiens entre eux…

Le chien et son philosophe

Pour parler de tout et de rien...
Avatar de l’utilisateur
chance
Messages : 5991
Enregistré le : sam. nov. 12, 2011 7:47 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar chance » jeu. janv. 14, 2016 9:34 pm

Ah ah ah ah.....Tellement vrai!!! :roll:

Avatar de l’utilisateur
Billye
Messages : 1636
Enregistré le : jeu. oct. 23, 2014 8:37 am

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar Billye » ven. janv. 15, 2016 9:42 am

Deux parasols plus loin un Golden Retriever somnole depuis pas mal de temps, couché sur le côté. « Quel bon chien » me dit la dame en souriant fièrement. Un bon chien dans notre civilisation est donc un chien comateux. Je crains que, là où la densité des gens est élevée, cela ne soit aussi valable pour les enfants. »

Et oui le mythe du chien parfait, celui qui est transparent!!!!!!!!!!!!

Merci encore basile-one de prendre le temps de la traduction, c'est un tel plaisir ces lectures.

mimke
Messages : 324
Enregistré le : lun. déc. 09, 2013 1:14 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar mimke » ven. janv. 15, 2016 12:42 pm

Merci encore, Basile_one! Cela nous fait toujours autant réfléchir...

Avatar de l’utilisateur
basile_one
Messages : 1883
Enregistré le : jeu. oct. 03, 2013 7:53 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar basile_one » jeu. janv. 28, 2016 8:03 pm

Bonsoir à tous/toutes dsl de vous faire attendre, mais comme tous les débuts d'année beaucoup de boulot.... et faut bien gagner les croquettes (sauf qu'on est au barf :lol: ).

Alors voici une des dernières citations du livre de M. Balluch. Je pense en faire 2 ou 3 encore max. Je n'ai jamais reçu de réponse à mon mail et je ne voudrais pas le citer plus sans son autorisation, et me rendre ainsi punissable... Ce que je peux faire par contre c'est de continuer de lire et de vous dire ce que j'en ai retiré. Moins sympa mais mieux que rien...A partir du chapitre 2 c'est le philosophe qui écrit. Il plaide pour plus d'autonomie pour les animaux et une société multi espèces.

Voili voilou je ne vous fais pas attendre plus longtemps:

Kuksi en ville suite

« Est-ce que ça n’est pas normal et aussi un signe de bonne santé si un chien a de l’énergie? Est-ce que ça n’est pas un signe de joie de vivre, qu'il aie envie de jouer? Comment doit-il se sentir si, sans arrêt je le rabroue, jusqu’à ce qu’il se comporte comme si il était dans le coma?

Si nous étions dans la nature il trotterait autour de moi, il courrait en zig zag dans la prairie, nagerait dans le lac. Une hérésie me trotte dans la tête: que se passerait-il si, là maintenant je laissais mon chien faire ce qu’il veut, sans essayer d’intervenir? Je suis certain qu’il ne ferait de mal à personne. Peut-être qu’il irait vers un chien pour s’informer, le saluer, et l’inviter à jouer. Peut-être qu’il irait voir cette personne quelques parasols plus loin quémander quelques gourmandises. Peut-être qu’il irait déposer un bâton aux pieds d’un enfant et, à sa façon, lui demanderait de le lancer. Et au nom de quoi, au beau milieu de tous ces gens enduits de crème solaire, qui forme un miroir huileux à la surface de l’eau, n’irait-il pas dans l’eau?

Souvent j’imagine un monde, où les chiens -bien socialisés- pourrait aller et venir à leur gré, s’arranger avec les hommes et avec les autres chiens. Est-ce que ce monde ne serait pas plus gai et beaucoup plus beau? Comment pouvons-nous nous rendre dans des endroits qui fourmillent de monde et espérer n’y être dérangé par personne et par aucun chien? Si on recherche la solitude et le calme, ça n’est pas à la plage qu’il faut espérer les trouver. Fausse adresse.

A Linz je me promène avec mon chien en liberté dans la zone piétonne. Nous sommes passés devant un musée dont la porte était ouverte. Allez savoir pourquoi, Kuksi a passé devant la caisse et est allé voir à l’intérieur. J’ai juste eu le temps de voir comment il se faufilait parmi les visiteurs. Je me suis détourné. Kuksi est adulte et si il se met dans de telles situations, il n’a qu’à assumer les pots cassés. Je ne le connais pas. Point. Et pourtant rien ne s’est passé. Quelques minutes plus tard c’est un Kuksi tout content qui est ressorti et nous avons continué notre promenade.

Le plus gros problème en ville, du moins selon ce qu’en pense certains, est le traffic. Quand Kuksi était jeune nous avons beaucoup travaillé sur l’acquisition d’un comportement sûr dans la circulation. Pour la première fois je l’ai laissé libre dans un parc situé entre 2 routes très fréquentées. Bien sûr je me faisais du soucis pour lui, mais en même temps j’avais déjà une grande confiance en lui. A peine l’avais-je détaché qu’il est parti faire une tournée au grand galop. Je n’ai rien dit. Partout autour du parc il y avait des voitures qui roulaient assez vite. Kuksi est allé saluer quelques chiens, a joué avec eux tout en respectant parfaitement le bord de la route. Je m’étais fait du soucis pour rien. A partir de ce moment je l’ai laissé de plus en plus souvent détaché. Aujourd’hui je peux aller avec lui dans le traffic le plus dense. Il maîtrise vraiment la ville. »

mimke
Messages : 324
Enregistré le : lun. déc. 09, 2013 1:14 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar mimke » lun. févr. 01, 2016 1:32 pm

Basile_one, je comprends bien votre souci de ne pas vous mettre dans une position délicate, vous avez bien raison. En tous cas, encore merci pour cette nouvelle traduction, et surtout pour le fait de nous avoir fait découvrir Kuksi et son humain! :155:

Avatar de l’utilisateur
Maripinouk
Messages : 63
Enregistré le : mer. sept. 16, 2015 7:38 am
Localisation : Bassin d'Arcachon

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar Maripinouk » dim. févr. 07, 2016 9:39 am

Effectivement , il est plus prudent de cesser de traduire en l'absence de permission , mais c'est bien dommage pour nous qui allons devoir patienter en attendant la "traduction officielle " .Encore merci beaucoup pour ces beaux moments de lecture :149:

Avatar de l’utilisateur
Billye
Messages : 1636
Enregistré le : jeu. oct. 23, 2014 8:37 am

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar Billye » dim. févr. 07, 2016 9:47 am

Oui on comprend bien tes réserves, c'est tout à fait normal, merci de nous avoir déjà traduit ces passages si intéressants. J'espère aussi que ce livre sera traduit un jour??

Avatar de l’utilisateur
Maripinouk
Messages : 63
Enregistré le : mer. sept. 16, 2015 7:38 am
Localisation : Bassin d'Arcachon

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar Maripinouk » jeu. févr. 11, 2016 2:41 pm

J'ai bien pensé à Kuksi ce matin. A la fin de notre promenade (de presque 3 h quand même !), Inouk a commencé à ralentir de plus en plus le pas ... finalement , elle a gratté le sol et s'est confortablement couchée , en tournant résolument le dos à la voiture . A grands renforts de calins et de gratouillis du menton , il nous a bien fallu un quart d'heure pour franchir les 10 mètres qui nous séparaient de la voiture :lol: Je crains le pire pour nos futures ballades ;)

Avatar de l’utilisateur
Minosh
Messages : 4513
Enregistré le : lun. mars 05, 2012 1:34 pm
Localisation : Isère

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar Minosh » jeu. févr. 11, 2016 8:13 pm

Eh, ça me rappelle quelque chose avec le mien quand il était plus jeune ... :mrgreen:
"Aux qualités qu'on exige du chien, connaissez-vous beaucoup de maîtres qui soient dignes d'être adoptés ?"
Beaumarchais

Avatar de l’utilisateur
basile_one
Messages : 1883
Enregistré le : jeu. oct. 03, 2013 7:53 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar basile_one » jeu. déc. 15, 2016 9:12 pm

J’ai enfin trouvé le temps de finir la lecture du livre et vais tenter de vous en faire un petit résumé:

Après nous avoir raconté sa relation avec son chien, M. Balluch nous parle de Hiasl, un chimpanzé, qui a été capturé en Sierra Leone par des trafiquants en 1982 à l’âge de 10 mois.Il nous raconte sa relation avec lui et son histoire. Cet animal était destiné à la recherche. Balluch et les protecteurs des animaux ont mené un très long combat pour lui épargner cela.

Son chien Kuksi et le chimpanzé Iasl comptent parmi ses meilleurs amis, et Balluch ne peut accepter qu’ils soient toujours considérés comme des choses, et comme la propriété de l’être humain. Son vécu avec ces animaux lui prouvent qu’il ne peut en être ainsi. Il argumente dans le reste de son livre pour un droit des animaux à l’autonomie. Il s’appuie pour cela sur les nouvelles découvertes scientifiques concernant une conscience de soi chez les animaux, comparable à celle de l’humain.

Selon ces découvertes les animaux ne sont pas seulement guidés par leur instinct. Ils ont des représentations mentales, des intentions et sont capables de contrôler leur comportement. Ils font preuve d’empathie, d’altruisme et sont peuvent se représenter les états mentaux des autres. ils sont capables de faire des déductions, etc…(j’en oublie certainement mais c’était assez ardu comme lecture…).

Il cite Berns, qui nous dit que les chiens n’apprennent pas selon des schémas de stimulus / réaction mais bien par observation et imitation. Pour bien éduquer un chien il faudrait donc être clair et cohérent dans ses demandes, communiquer avec sa gestuelle, être à l’écoute de l’animal et lui témoigner du respect.

Pour Balluch il ne fait aucun doute que Kuksi est un but en soi au sens où l’écrit Kant, et qu’il possède une autonomie. Son vécu avec son chien lui montre la grande compréhension que celui-ci a du monde, de nos règles sociales et des sentiments de son humain. Pour lui qui s’entend mieux avec son chien qu’avec la plupart des gens, c’est très surprenant qu’il y aie des gens qui pensent qu’on ne peut pas savoir ce qu’un chien veut ou ressent.

Je vous mets ci-dessous un lien, où vous pourrez voir, si cela vous intéresse, les grandes lignes de sa campagne pour le droit des animaux.

http://www.cahiers-antispecistes.org/ab ... eformisme/

Dans le même ordre d'idées: http://www.cahiers-antispecistes.org/je ... qui-trime/


Retourner vers « Divers »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité