Ce forum est destiné à une approche du chien basée sur l’observation du monde canin, sur l’écoute mutuelle, sur le respect de son monde...mais aussi sur l’investissement du maitre !

Pour l’éducation du chien, ce compagnon de vie, nous cherchons à lui faire comprendre ce que nous attendons de lui, sans leurres, ni jouets, ni friandises, sans moyens coercitifs (collier halti, à pointe, vary...etc) simplement grâce à notre gestuelle, avec nos mots, nos demandes, avec nos caresses, en prenant en compte nos émotions, ainsi que ce que montre le chien...en nous remettant en question aussi et en essayant de repérer nos incohérences !
Sur ce forum, vous ne trouverez pas de conseils pour le “assis-coucher-pas bouger”...vous ne trouverez pas de conseils pour bien travailler à la friandise (ou au clicker)...nous cherchons plutôt à comprendre son comportement pour mieux vivre en harmonie avec lui, dans la vie de tous les jours...pour une relation complice et un plaisir partagé !

Nous cherchons à vous faire prendre conscience de l’impact de votre gestuelle, de vos émotions,… sur votre compagnon.

Notre approche repose aussi sur la sociabilité du chien : interactions des chiens entre eux…

Le chien et son philosophe

Pour parler de tout et de rien...
Avatar de l’utilisateur
Minosh
Messages : 4509
Enregistré le : lun. mars 05, 2012 1:34 pm
Localisation : Isère

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar Minosh » jeu. déc. 15, 2016 11:11 pm

Merci encore Basile_one pour ce travail. :149:

On ne peut qu'être d'accord avec Berns sur l'apprentissage chez le chien. D'ailleurs, c'est le cas pour la plupart des animaux sociaux et/ou un peu évolués je pense.
Je n' arrive toujours pas à comprendre comment on a mis autant de temps à reconnaître ces capacités des animaux. Cela semble pourtant tellement clair pour qui les côtoie régulièrement ... Le poids de la religion a t'il joué au point qu'on veuille séparer radicalement l'homme de l'animal quitte à nier l'évidence ?

Remarquez, ce n'est pas pire que quand on croyait que les bébés ne ressentaient pas la douleur ... Comment des humains capables depuis des siècles de comprendre l'astronomie ont-ils pus se montrer si nuls dans d'autres domaines, ça reste un grand mystère pour moi ! :mrgreen:
"Aux qualités qu'on exige du chien, connaissez-vous beaucoup de maîtres qui soient dignes d'être adoptés ?"
Beaumarchais

Avatar de l’utilisateur
basile_one
Messages : 1876
Enregistré le : jeu. oct. 03, 2013 7:53 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar basile_one » ven. déc. 16, 2016 4:40 pm

Coucou MInosh ça avec les bébés je l'ignorais. C'est vraiment choquant.

Je dois ajouter que les revendications à la fin du livre de M. B. m'ont tout d'abord paru très exagérées. Il va vraiment très loin. Maintenant que j'ai un peu suivi sa réflexion et un peu compris... je me pose vraiment des questions. C'est vrai que notre société accepte la notion du bien-être de l'animal.... pour autant que ça passe pour nous. En clair on regarde à ce que l'animal souffre le moins possible. M.B. lui se bat pour les droits des animaux, et ses arguments donnent à réfléchir.

Avatar de l’utilisateur
Minosh
Messages : 4509
Enregistré le : lun. mars 05, 2012 1:34 pm
Localisation : Isère

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar Minosh » ven. déc. 16, 2016 5:20 pm

Sur le fond, il a raison je pense mais on s'est tellement habitué à se situer en haut de l'échelle du vivant, qu'il est devenu naturel de soumettre l'animal à notre bon vouloir. Faire le chemin inverse devient presque inconcevable. Pour le coup, c'est une remise en question fondamentale de notre place dans l'univers.

Pour les bébés malheureusement, ce n'est pas si vieux que ça, même pas une cinquantaine d'années ! Ils ne bénéficiaient donc pas des anesthésies ni des antalgiques ...
"Aux qualités qu'on exige du chien, connaissez-vous beaucoup de maîtres qui soient dignes d'être adoptés ?"
Beaumarchais

Avatar de l’utilisateur
doggy
Messages : 762
Enregistré le : ven. nov. 11, 2011 3:31 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar doggy » ven. déc. 16, 2016 7:24 pm

Opus, je n'avais pas vu ce post là!
Merci à vous pour ces échanges, ça interpelle toujours autant et on continue à se poser beaucoup de questions...
En tout cas, je vous rejoins sur tous les points dont vous parlez!
Parfois on regarde les choses telles qu'elles sont en se demandant pourquoi, parfois on les regarde telles qu'elles pourraient être en se disant pourquoi pas...

Avatar de l’utilisateur
basile_one
Messages : 1876
Enregistré le : jeu. oct. 03, 2013 7:53 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar basile_one » dim. sept. 24, 2017 6:11 pm

J'ai par chance et grâce à Chance vu un article de Martin Balluch sur FB. Je ne résiste pas au plaisir de le traduire et de le partager avec vous. Martin Balluch écrit donc:

"Mon ami chien Kuksi et moi avons visité le paradis des animaux de Schabenreith
Les gens là-bas ont été très étonnés par le comportement de Kuksi qui était très détendu et paisible. Il a eu la permission de pénétrer des domaines, où les chiens sont en général interdits. Il a rencontré les cerfs avec lesquels il s’est comporté très amicalement. Il a dormi avec les cochons Gin et Tonic dans la paille. Il a fait la connaissance d’un coq dans le poulailler, ensuite il s’est approché à un mètre des poules et puis des canards, des oies, des dindes et des cygnes. Il s’est montré intéressé tout en restant bienveillant et, en même temps totalement amical et paisible. Ce chien — depuis 10 ans végétalien — est la gentillesse personnalisée. Ceci bien que, en tant que braque, il appartienne à une race de chiens de chasse, que je n’ai utilisé dans son éducation ni friandises, ni dominance, ni intimidations. Plus encore il a pu se développer avec autant d’autonomie que possible. Il a acquis au sein d’une relation de partenaires égaux en droits avec moi une grande amabilité et des compétences sociales.

Je suis fier de lui!!"

Je ne prendrai pas position sur le végétalisme, je pense que c'est une question de conviction et d'évolution. Mais perso, quand je lis ça, ça me fait quand même bien réfléchir à ce que je mange....

Avatar de l’utilisateur
Billye
Messages : 1630
Enregistré le : jeu. oct. 23, 2014 8:37 am

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar Billye » dim. sept. 24, 2017 6:24 pm

Merci beaucoup pour ce nouveau partage et cette traduction.

Tu as raison ça fait réfléchir...

mimke
Messages : 324
Enregistré le : lun. déc. 09, 2013 1:14 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar mimke » lun. sept. 25, 2017 11:05 am

Merci pour ce nouveau partage. Et oui, ça fait réfléchir...comme toujours, d'ailleurs!

Avatar de l’utilisateur
Atout5
Messages : 37
Enregistré le : mar. août 29, 2017 12:39 pm
Localisation : Nantes

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar Atout5 » mar. sept. 04, 2018 12:21 pm

Je déterre ce post super passionnant.
Merci beaucoup basile_one pour tout ce boulot ! :155:

Avatar de l’utilisateur
basile_one
Messages : 1876
Enregistré le : jeu. oct. 03, 2013 7:53 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar basile_one » sam. sept. 15, 2018 10:26 am

Atout5 a écrit :Je déterre ce post super passionnant.
Merci beaucoup basile_one pour tout ce boulot ! :155:

Merci Atout 5. Ça a été un enrichissement pour moi car de traduire oblige à vraiment chercher le sens des mots. Je vais avoir un peu plus de temps maintenant et je vais voir si le Monsieur a de nouveaux écrits :)

Avatar de l’utilisateur
basile_one
Messages : 1876
Enregistré le : jeu. oct. 03, 2013 7:53 pm

Re: Le chien et son philosophe

Messagepar basile_one » sam. nov. 17, 2018 12:59 pm

Un peu de temps libre, je n'ai pas pu résister à l'envie de vous traduire quelques extraits d'une prise de position contre la théorie du dominant / dominé par Martin Balluch:

"Depuis une trentaine d’année j’ai toujours vécu avec un chien, jamais je n’ai essayé d’en dominer, d’en contrôler ou même d’en faire travailler un seul. Je les ai toujours laissés libres et ils pouvaient faire leurs besoins où ils voulaient, marcher devant moi et même décider de la direction où ils voulaient aller. Si je suis en route avec mon vélo ils trottent parallèlement à 5 m de moi sur le trottoir, et jamais je n’ai eu aucun soucis. Je voudrais vraiment comprendre qu’est-ce qui est sensé se passer si, comme le dit xxx on ne prend pas la position de l’alpha sur le chien, si on ne le domine pas. Mon chien, un ami et pas un subalterne peut se coucher sur moi, prendre ma gorge dans sa gueule, être assis plus haut que moi, manger avant moi, décider de la balade et nous nous entendons à merveille. Jamais il ne ferait quoi que ce soit à un être humain, il est amical et paisible et est parfaitement sociable. Il peut même aller se balader 4h tout seul dans la rue, attendre sans laisse sur une aire d’autoroute que je revienne des toilettes et s’occuper en montagne pendant que j’escalade un rocher. Alors c’est quoi le problème déjà??

.....Je m’investis pour qu’on laisse un maximum d’autonomie à nos chiens.

.....L’argument « un chien n’est pas un être humain » est dans ce cas sans fondement pour moi. Je ne suis pas toi, les hommes ne sont pas des femmes. Qu’est-ce qui est sensé faire une différence chez les chiens pour qu’il apprécient, comme xxx pense, d’être dominés? Pourquoi les chiens devraient se sentir autrement que moi qui n’aime pas être dominé, alors que tous les deux, mon ami chien et moi nous avons suivi la même évolution au sein d’une meute? "


Retourner vers « Divers »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité