Ce forum est destiné à une approche du chien basée sur l’observation du monde canin, sur l’écoute mutuelle, sur le respect de son monde...mais aussi sur l’investissement du maitre !

Pour l’éducation du chien, ce compagnon de vie, nous cherchons à lui faire comprendre ce que nous attendons de lui, sans leurres, ni jouets, ni friandises, sans moyens coercitifs (collier halti, à pointe, vary...etc) simplement grâce à notre gestuelle, avec nos mots, nos demandes, avec nos caresses, en prenant en compte nos émotions, ainsi que ce que montre le chien...en nous remettant en question aussi et en essayant de repérer nos incohérences !
Sur ce forum, vous ne trouverez pas de conseils pour le “assis-coucher-pas bouger”...vous ne trouverez pas de conseils pour bien travailler à la friandise (ou au clicker)...nous cherchons plutôt à comprendre son comportement pour mieux vivre en harmonie avec lui, dans la vie de tous les jours...pour une relation complice et un plaisir partagé !

Nous cherchons à vous faire prendre conscience de l’impact de votre gestuelle, de vos émotions,… sur votre compagnon.

Notre approche repose aussi sur la sociabilité du chien : interactions des chiens entre eux…

L'éducation des chiens avant et maintenant

Pour parler de tout et de rien...
Avatar de l’utilisateur
basile_one
Messages : 2187
Enregistré le : jeu. oct. 03, 2013 7:53 pm

L'éducation des chiens avant et maintenant

Messagepar basile_one » jeu. févr. 21, 2019 7:06 pm

Comme promis je vous ai traduit un article écrit par Thomas Baumann. Pour mémoire c'est un éducateur canin, plutôt "hardliner". Celui qu'on va chercher quand les autres ont échoué.
J'ai ouvert un nouveau sujet car je ne me voyais pas le mettre sous le sujet du "chien et son philosophe". C'est quand même deux mondes.... J'ai cependant trouvé intéressant de voir l'évolution de personnes qui travaillaient avec des méthodes traditionnelles. Bon je suis un peu déçue, à mon avis il botté un peu en touche... Mais quand même il y a une évolution et c'est réjouissant :114:
Me réjouis de lire vos avis .

"Il était une fois…

Avant c’était autrement! Parfois mieux, parfois moins bien.
Cependant la cohabitation croissante entre les chiens et les humains demande une réorientation dans beaucoup de domaines du quotidien.
Pour que le mieux ne devienne pas à nouveau plus mal. Nos sociétés canines et nos centres d’éducations canines doivent aussi se remettre en question.

Actuellement il y a environs 5 milles centres d’éducations canines et 8 millions de chiens en Allemagne. La tendance est à la croissance dans les 2 domaines. Les centres d’éducation canines se différencient des clubs d’avant.

Les centres d’éducation canines d'avant mettaient l’accent sur la fonctionnalité, l’autorité et la dominance. Le conducteur de chien s’imposait avec des attitudes corporelles strictes et dominants, des commandements forts et claquants et traitaient l’animal sans compromis . Les chiens n’avaient pas d’autres options que de se soumettre, de fontionner. On ne s’étonnera pas que, dans ces conditions, on utilisait le le mot « respect » pour dire »peur ». En plus le chien de famille était pratiquement inexistant. Un chien dans l’appartement, voir dans un lit ou sur le canapé? Impensable.

Aujourd’hui…

le chien est un membre de la famille avec lequel nous sommes liés affectivement. Evidemment ça ne facilite pas les choses. L’éducation du chien n’a de nos jours plus grand chose à voir avec l’éducation du chien d’antan. Beaucoup de détenteurs de chiens ont banni les méthodes coercitives pour s’investir dans une éducation sans contraintes, sans interdits. Ceci n’étant pas sans rappeler la révolution éducative des années 60. On évite toutes les contraintes, les limites pour les remplacer par de l’amour et de l’attention — des méthodes et des stratégies d’éducation sans stress et sans conflits— on veut créer un chien heureux à temps complet. Ce but à peine réalisable témoigne de la tendance de l’humain à aller dans les extrêmes.

De nos jours l’humain a besoin d’offrir un maximum d’activités à son chien. Un besoin qui peut s’avérer problématique car l’humain semble oublier que le chien a besoin d’env. 18 heures de repos par jour. Si avant les chiens étaient sous-occupés, aujourd’hui nos partenaires poilus son bien souvent sur-occupés.

Le chien dans la « roue du hamster »

En observant un peu il n’est pas difficile de vite se rendre compte que, avec notre volonté de les intégrer en permanence à notre quotidien, nous les stressons. L’agitation, la nervosité et l’instabilité sont les signes typiques de ce stress. Et ça ne va pas en s’améliorant, au contraire. On ajoute à cela des lacunes éducatives, un NON claquant pourrait traumatiser l’animal, c’est tellement plus facile de mettre la main dans le sac de friandises pour amadouer le chien qui a des difficultés à obéir. Et oui pas question d’imposer notre vision au chien de façon autoritaire. Enormément de chiens à problèmes ne retrouvent pourtant un comportement normal seulement quand le maitre change sa façon de penser et apporte des éléments de l’éducation d’avant à l’éducation moderne. On parle alors d’autorité naturelle. Imposer un NON quand le NON est nécessaire et, en même temps, s’adresser au chien avec amour et affection. La pratique montre souvent, que le chien éduqué avec une autorité naturelle a une meilleure qualité de vie.

La force réside dans le calme.

Les chiens apprécient des gens détendus, calmes et biens dans leur tête. Une personne se comportant de manière souveraine transmet un sentiment de sécurité et de fiabilité. L’être humain quasi comme un port sûr et calme où on peut se réfugier.
Et ça n’est pas un hasard si désormais les exercices de « stand by » (exercices de pause et tranquillité pour le maître et le chien) ont une grande place dans le plan d’entraînement des centres d’éducation canine qui se respectent.
Moins d’activisme et plus de moments calmes pour renforcer la relation humain-chien et augmenter de façon manifeste la disposition du chien a avoir un lien affectif avec son maître. Des instants passés à simplement apprécier d’être ensemble et aussi, de temps en temps ne rien faire d’autre que ressentir la présence de l’autre. Plusieurs fois par jour prendre le temps d’apprécier ces temps morts avec son chien et ensuite repartir dans la « roue du hamster »
Le détenteur de chien a rapidement une mauvaise conscience quand, pour des raisons de temps il doit supprimer une balade. Pas de mauvaise conscience par contre quand il s’agit d’intégrer son chien à ses activités pendant 6 à 8 heures par jour. En plus des balades il y a les courses avec les autres chiens, les jeux de balles, faire du vélo, faire des achats, aller au centre d’éducation et bien plus encore.

Et c’est justement là que la mauvaise conscience devrait se manifester, car imposer autant d’activités quotidiennes à son chien c’est porter atteinte à sa santé. Les professionnels du chien sont tous d’accort sur le fait que le chien a un besoin de tranquillité de environs 18 h par jour. Des 6 h restantes on 1 à 2 pourront être utilisées pour des activités mentales ou physiques . Les 4 à 5 h restantes sont passées aux échanges sociaux avec les membres de la famille. Par échanges sociaux on entend les caresses, les câlins mais aussi et surtout tout simplement passer paisiblement du temps ensemble. Dans ce contexte l’expérience montre que les chiens dits « à problèmes » souffrent en grande majorité d’un énorme manque de calme, ce qui les rend excitables, ils n’arrivent plus à se poser.
C’est particulièrement dramatique pour les chiens qui sont importés de l’étranger. Ils viennent en Allemagne et sont confrontés à un nombre inouï de stimuli nouveaux et inconnus d’eux. Gros stress pour eux. Bien que ces chiens aient encore plus besoin de calme que les autres on se donne beaucoup de peine pour leur offrir une vie belle et riche en divers événements.
« Il a certainement subi tant de choses que, maintenant nous allons faire tout notre possible pour lui ». C’est ce qu’on entend encore et encore. Et pourtant le vrai bienfait serait de respecter son besoin de repos et de l’intégrer tout doucement, à tout petits pas dans notre société. La qualité avant la quantité, telle est la devise. Parce qu’ils ont grandi dans un environnement tout autre que le notre le cerveau de la majorité des chiens issus de l’étranger est équipé de contenus tout autres que celui de nos chiens. Ils ont besoin de beaucoup de temps et de patience pour intégrer des quantités incroyables de nouvelles impressions. Si on ne leur donne pas le calme et le temps dont ils ont besoin, c’est un carnaval de synapses qui se passe dans leur cerveau, qu’on reconnaitre à une agitation, de l’excitabilité et de la nervosité.

Thomas Baumann. Hundezentrum Baumann Sarl."

:lol: j'ai adoré le mot "Synapses-Fasching" que j'ai traduit par "carnaval de synapses". :lol: :lol:

Avatar de l’utilisateur
chance
Messages : 6188
Enregistré le : sam. nov. 12, 2011 7:47 pm

Re: L'éducation des chiens avant et maintenant

Messagepar chance » dim. févr. 24, 2019 7:03 pm

Basile One,Dédé aurait plussoyé :D :D :D :114:
Il en va de mème pour les enfants sur sollicités par des activités de toutes sortes et appauvris point de vue social, familial, respect de leur fonctionnement biologique....

Avatar de l’utilisateur
Kayou
Messages : 505
Enregistré le : dim. mai 15, 2016 8:33 am

Re: L'éducation des chiens avant et maintenant

Messagepar Kayou » dim. févr. 24, 2019 7:10 pm

Merci BAsile-One pour la traduction ! :)

Avatar de l’utilisateur
Lenoa
Messages : 721
Enregistré le : dim. avr. 26, 2015 1:20 pm

Re: L'éducation des chiens avant et maintenant

Messagepar Lenoa » dim. févr. 24, 2019 9:06 pm

Merci beaucoup, j'ai beaucoup apprécié ce texte !

Avatar de l’utilisateur
Billye
Messages : 1932
Enregistré le : jeu. oct. 23, 2014 8:37 am

Re: L'éducation des chiens avant et maintenant

Messagepar Billye » lun. févr. 25, 2019 9:04 am

J'aime beaucoup également : du bon sens et du respect du chien

Merci Basile-One pour cette traduction!!

Avatar de l’utilisateur
Cath&Co
Messages : 1297
Enregistré le : lun. sept. 05, 2016 5:41 pm
Localisation : La Rochelle

Re: L'éducation des chiens avant et maintenant

Messagepar Cath&Co » lun. févr. 25, 2019 9:09 am

Il en ressort toujours le même fait : la méconnaissance des rythmes naturels du chien , de ses besoins … qui induit des erreurs de prise en charge .

Avatar de l’utilisateur
basile_one
Messages : 2187
Enregistré le : jeu. oct. 03, 2013 7:53 pm

Re: L'éducation des chiens avant et maintenant

Messagepar basile_one » lun. févr. 25, 2019 1:20 pm

Moi ce qui m'a vraiment épaté c'est que ça vient d'un adepte de la méthode traditionnelle. Qu'il aie eu le courage de se remettre en question, chapeau :70:

Eole
Messages : 311
Enregistré le : lun. nov. 26, 2018 7:05 pm

Re: L'éducation des chiens avant et maintenant

Messagepar Eole » lun. févr. 25, 2019 10:01 pm

Merci aussi! ;)

Avatar de l’utilisateur
Billye
Messages : 1932
Enregistré le : jeu. oct. 23, 2014 8:37 am

Re: L'éducation des chiens avant et maintenant

Messagepar Billye » mar. févr. 26, 2019 8:55 am

C'est vrai mais ceci dit , on est très nombreux surtout quand on a plus de 45-50 ans à avoir commencé avec les chiens en tradi et donc à avoir évolué au fil des ans, de l'apport de nouvelles connaissances du chien, de la divulgation et vulgarisation de données scientifiques et de réflexions intenses.
C'est donc logique qu'un éduc ( et même c'est plus que souhaitable) fasse aussi le chemin vers autre choses.
Malheureusement il y en a encore plein qui restent à l'âge de pierre!!!

Avatar de l’utilisateur
Minosh
Messages : 4565
Enregistré le : lun. mars 05, 2012 1:34 pm
Localisation : Isère

Re: L'éducation des chiens avant et maintenant

Messagepar Minosh » mar. févr. 26, 2019 1:10 pm

Je songe aussi aux conseils autour de la socialisation qui peuvent amener les maîtres soucieux de bien faire, à sur-solliciter les chiots sous prétexte de leur faire vivre toutes sortes d'expériences avant l' " âge limite " au-delà duquel plus rien ne serait possible.
On a perdu du bon sens quand même ! j'entends même ce type de raisonnement avec les bébés : certains parents imposent une absence de repères et de cadre rassurant, le bébé doit suivre le rythme des parents en tout temps et lieu ... C'est à lui de s'adapter ! :roll:

Comme pour beaucoup de choses, l'équilibre semble être vraiment le plus dur à atteindre.
"Aux qualités qu'on exige du chien, connaissez-vous beaucoup de maîtres qui soient dignes d'être adoptés ?"
Beaumarchais


Retourner vers « Divers »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité